Ophrys apifera

 

- Ophrys apifera - Hudson 1762 -

 

  • Ophrys abeille

 

  • Du latin apis (abeille) et fero (je porte), allusion à la forme des fleurs ressemblant à une abeille.
JPEG - 25.3 ko JPEG - 23.6 ko

- Description générale -

- Port -

  • Orchidée au port élancé, sa taille varie de 20 à 60 cm. Les feuilles, d’un vert tendre sont lancéolées à fortes nervures parallèles.
  • Les feuilles basilaires sont réunies en rosette et ont tendance à sécher lors de la floraison. Les feuilles supérieures sont bractéiformes.
  • L’inflorescence en épi lâche comporte de 3 à 10 fleurs étagées le long de la hampe florale robuste.
JPEG - 79.9 ko JPEG - 45.9 ko
JPEG - 78.2 ko

 

- Fleur -

  • Les fleurs de taille moyenne (25 mm en moyenne) sont vivement colorées.
  • Les sépales généralement rabattus vers l’arrière vont du blanc au rose lavé de vert.
  • Les pétales verts bruns sont le plus souvent très courts, étroits et linéaires. Ils peuvent être semblables aux sépales chez certaines variétés.
  • Le labelle d’une longueur de 9 à 14 mm est bombé et trilobé. Les lobes latéraux forment deux excroissances velues ; le lobe médian ovale et arrondi à bords rabattus vers l’arrière est recouvert d’un velours brun foncé ornementé de dessins jaunes.
  • L’ovaire est sessile et non tordu, il devient après fécondation des ovules un fruit sec, la capsule contenant les graines.
  • Le gynostème est très développé et se termine par un bec sinueux en « S ». Les pollinies sortent de leur loge dès le début de la floraison et se rabattent sur le stigmate.
JPEG - 57.2 ko JPEG - 72.1 ko JPEG - 70.3 ko

 

- Floraison -

JPEG - 34.5 ko

 

- Habitat -

  • Cette orchidée se rencontre de la pleine lumière à l’ombre légère. Elle est plutôt calcicole et affectionne les substrats secs à temporairement inondés. Elle fréquente les bermes, les pelouses, les dépressions dunaires, les broussailles, les lisières forestières et même les pelouses urbaines.

 

- Pollinisation -

  • Il s’agit d’une espèce autogame c’est à dire qu’elle se reproduit essentiellement par autofécondation.

 

- Observations -

  • Dans le département de la Manche, cette orchidée peut se rencontrer dans les dunes littorales de la côte ouest (Massif dunaire de Beaubigny), dans l’ancienne carrière de Fresville et même sur les pelouses du centre ville de Coutances.
  • Cette espèce possède une grande variabilité et de nombreuses variétés sont connues.
JPEG - 121.7 ko
  • Pas de protection particulière dans le département.

galerie photo "Ophrys apifera"


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 21 juin 2012

Publication

Aucun article
10 Albums photo
Aucune brève
Aucun site
1 Auteur

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
6313 depuis le début
6 visiteurs actuellement connectés